L'un des plus injustement oubliés, aujourd'hui encore, des grands compositeurs que les Nazis avaient classés comme “ dégénérés ”, Franz Schreker connut pourtant un succès colossal dès son premier opéra, ce Ferne Klang où l'aspiration de l'artiste à l'idéal se voit désespérément contrariée par les bassesses de la vie humaine et ses contraintes matérielles.

Poétique et cru à la fois, tendre et violent, ce chef-d'œuvre postromantique attendait encore une création scénique en France !