mai'221315171921

Détails de la salle

Palais Opéra , Place de l'Opéra, 4000 Liège, Belgium

Production complète - distribution et équipe de production

Distribution et équipe de production

Mise en scène
Costumes
Direction de choeur
~
Don Giovanni
Il Commendatore (Le Commandeur)
Don Ottavio
Leporello

À propos de l'œuvre

« L’avant-veille de la représentation, Mozart dit à sa femme qu’il allait écrire l’ouverture pendant la nuit et lui demanda de lui faire un punch et de rester auprès de lui pour le tenir éveillé. […] Mais Mozart s’endormit si bien que Constance ne l’éveilla qu’à cinq heures. À sept heures, l’ouverture était sur le papier. Les copistes eurent beaucoup de mal à être prêts et l’orchestre de l’opéra l’exécuta parfaitement à première vue. » — GEORG NIKOLAUS VON NISSEN, BIOGRAPHE DE W.A. MOZART La deuxième collaboration entre Mozart et Da Ponte fut destinée à Prague où le succès des Nozze avait été tel qu’une nouvelle commande fut passée en 1787. Il en résulta ce chef-d’œuvre absolu, Il dissoluto punito ossia il Don Giovanni, l’opéra qui, avec Die Zauberflöte allait rayonner de manière unique sur l’avenir. Il y est question d’amour, un thème permanent chez Mozart. Don Giovanni est singulier parce qu’il ne met pas en œuvre de vrais couples d’amoureux. Le savoureux « air du catalogue » n’est qu’un inventaire comique mais comptable. Il n’y a aucun duo d’amour. Même le célèbre « La ci darem la mano » est plus proche d’une promesse érotique que d’une déclaration. Ici, l’amour est à sens unique. Ottavio aime Anna qui le lui rend mal. Le jeune Masetto aime la délurée Zerlina et Elvira aime Don Giovanni qui n’en aime aucune… mais les désire toutes ! Une méditation sur l’amour et la séduction…
...Plus