Jun'22 - Jul'22
NNew production
Languages:  ItalianSurtitles:   French
Jun'222224262830Jul'2202

Venue details

Opéra national de Lorraine , 1 Rue Sainte-Catherine, 54000 Nancy, France

Full Production Cast & Crew

Cast & Crew

Stage director
Lighting designer
Costume designer
Set designer
Choreographer
~
Orchestra
Orchestre de l’Opéra national de Lorraine
Chorus
Chœur de l’Opéra national de Lorraine
~
Floria Tosca
Mario Cavaradossi
Il Barone Scarpia (Baron Scarpia)
Il Sagrestano (The sacristan)
Cesare Angelotti (Caesar Angelotti)
Spoletta

About the work

Vos larmes sont du feu qui coule dans mes veines et vos yeux, qui me crient votre haine, attisent mon désir ! TOSCA Tosca, c’est l’opéra. Dans la pièce écrite par Victorien Sardou et créée par l’incandescente Sarah Bernhardt, le monde tourne autour d’une diva. Et sa jalousie et le désir déréglé dont elle est l’objet précipitent ce monde dans sa chute. Avec pour toile de fond la traque des républicains dans Rome 1800. Puccini offrit à ce drame sa musique la plus sensuelle et la plus charnelle : une musique qui devait assurer à Tosca l’immortalité tandis que la pièce de Sardou se retirait de l’affiche sur la pointe des pieds. L’enfance de Silvia Paoli a été bercée par les histoires d’opéra que lui racontait sa tante. Sa version de Tosca aurait pu s’appeler Scarpia, tant le chef de la police secrète en est la figure centrale. Il incarne à ses yeux le mal pur, le plus parfait salaud qu’une scène d’opéra ait jamais porté. Scarpia et ses chiens de garde. Scarpia qui torture et qui viole pour arriver à ses fins. Scarpia sadique, sadomasochiste, hygiéniste qui cache sous ses gestes maniaques sa pourriture intérieure. Scarpia qui finirait probablement roi ou pape si le baiser de la mort ne venait stopper net sa carrière. Scarpia, dont le spectre plane sur les premières notes de l’orchestre et à qui sont adressés les derniers mots de Tosca. La metteuse en scène italienne fait avec ce spectacle ses débuts en France. Selon elle, l’efficacité redoutable de l’opéra de Puccini réside dans son économie de moyens, dans la concision de son livret, dans sa musique acérée comme un poignard. Elle met en scène le drame nu, la tragédie des corps. Le trio d’amour et de haine de ce Tosca est porté par une distribution superlative incluant Salome Jicia, Rame Lahaj et Daniel Mirosław. Ces interprètes d’exception sont dirigés par Antonello Allemandi, qui s’impose aujourd’hui comme l’un des plus fins spécialistes du répertoire belcantiste.
...More
© 2021 Operabase Media Limited or its affiliated companies. All rights reserved.