Operabase Home
ÄRGER FÜR JUPITER

“ ...NEUER STAR AM BAROCKHIMMEL Und auch die Sängerbesetzung ist exquisit – mit einer der führenden Barocksängerinnen Roberta Invernizzi als Juno und einem neuen Star am Barockhimmel: Francesca Aspromonte als Semele. Sie changiert stimmlich und darstellerisch gleichermaßen souverän zwischen der verführerischen und der schmollenden Geliebten. Dabei sprüht ihr glasklarer Sopran klanglich Funken..."

Per saperne di più
www.br-klassik.deRobert Jungwirth
Francesca Aspromonte rayonnante à la Chapelle Royale de Versailles

“…Alors qu’au-dessus de l’autel, face aux orgues, une hautboïste de l’ensemble déploie les notes de la plénitude par un thème des plus chatoyants, la soprano élance un premier aigu, léger et captivant. D’emblée, la béatitude est reine avec un « Felicissima » dont les sifflantes prennent corps dans un sourire. Le timbre est d’une grande beauté. Les lignes mélodiques, portées à tempo mesuré, sont filées volubiles dans un legato que soutient la résonance des lieux et trouvent une certaine grâce dans des ornements bien amenés. Le motet « Silete Venti », récit vers l’apothéose, permet à la soprano de mettre en avant son jeu de scène, dotant le chant d’une expressivité nouvelle. La voix interrompt l’allegro introductif de l’ensemble par une note perçante, implorant les vents de cesser. Le « tr » roulé du mot « transfige » (du verbe « percer ») trouve son ardeur performative sur les dissonances, comme les superlatifs « jucundissimus », « foelicissima » portent leur joie des fortissimi à pleine voix jusqu’aux piani parfois timides. Les vocalises rapides et serrées qui appellent les vents (« Surgant venti ») ne la mettent pas en peine, dans la cadence imposée par le Collegium 1704…”

Per saperne di più
www.olyrix.comNicolas Mathieu
Achille in Sciro, Corselli
D: Mariame Clément
C: Ivor Bolton
‘Achille in Sciro’: nunca es tarde si la dicha es buena

La Deidamia de Francesca Aspromonte fue para enmarcar. La soprano calabresa es dueña de una voz deliciosamente melodiosa y todo lo que hace resulta natural. Sus agudos son sencillamente prodigiosos. Canto cinco arias y lució en todas ellas.

Per saperne di più
scherzo.esEduardo Torrico
Orfeo, Rossi, Luigi
D: Jetske Mijnssen
C: Raphaël Pichon
L'Orfeo ou l'Euridice de Rossi ?

Nous avions déjà repéré le mezzo clair et joliment fruité de Ray Chenez la saison dernière dans le Catone in Utica de Vinci, toutefois, s’il portait déjà bien le travesti, rien ne laissait présager un tel don pour la métamorphose : sosie de la Queen Mum (Nourrice) puis ado rebelle, nombril à l’air (Amour), sa double composition est tout simplement renversante.

Per saperne di più
20 febbraio 2016www.forumopera.comBernard Schreuders

Scelto e utilizzato da